St Exupéry fait dire au Petit Prince "Les mots sont source de malentendus", et c'est bien vrai ! Le choix des mots est si important ! Ce matin j'ai entendu qu'on parle de la résignation des Japonais, alors qu'au Japon on dit "l'acceptation". Dans nos sociétés quand on évoque les personnes âgées c’est le mot dépendance qui est cité le plus souvent, là où certains peuples diraient plutôt sagesse ou respect. On dit parfois que nous sommes un pays d’ »assistés », alors que d’autres parlent de « solidarité ». Ainsi le choix des mots véhicule notre opinion sur des comportements. S’il est bien normal d’avoir une opinion, celle là même qui construit la direction de nos propres actes, et de l’exprimer individuellement au titre de la liberté d’expression, il est difficile d’admettre dans une sorte de consensus général, que des termes passent dans le vocabulaire courant comme si nous étions tous d’accord sur leur sens. Quelqu’un avait attiré mon attention sur l’absurdité du mot « paradis fiscal » (paradis, pour qui ?), de même "développement durable" relève du flou artistique (la durabilité de quoi pour le développement de qui ?) et "immigration choisie", est un doux euphémisme (qui choisit, qui immigre?)...et il y en a tant d'autres des comme ça ! N'ayons pas peur de réinterroger régulièrement le sens des expressions que nous utilisons parfois à la légère !